Le 1er jour de l’année et les bonnes résolutions !

Chaque fin d'année, on se fait la liste des résolutions que l'on essayera de tenir pour l'année à venir. Et chaque fin d'année, on se rend compte que l'on met les mêmes résolutions sur cette fameuse liste. 

Cette fois-ci, à la place des traditionnelles résolutions (faire du sport, prendre du bon temps avec les copines, moins fumer, faire des sorties avec les enfants, etc…), j’ai pris une résolution inédite par la force des choses : réussir mon divorce !

Sur le papier, cela parait simple et s’écrit facilement. En réalité, c’est une toute autre histoire !

Comment réussir son divorce ?

Penser à soi-même

J’avais essayé le Yoga : « un esprit sain dans un corps sain ». Il est vrai que cela m’a apporté de la sérénité et du recul sur les évènements mais cela n’était pas suffisant.

Il fallait que je fasse un travail sur moi au sens large et pas seulement sur mon corps pour réellement réussir mon divorce.

A force de lectures, je me suis rendue compte que l’estime et le respect mutuel étaient essentiel.

Allant plus loin dans la réflexion, j’ai compris qu’un divorce ne se mène pas seule si l’on veut le réussir. Pour le réussir, il faut que les deux époux soient de bonne composition et privilégient un dialogue.

Privilégier le dialogue

Au tout début de ma procédure de divorce, mon avocate m’avait parlé de médiation familiale ; le but était d’essayer de renouer le dialogue entre époux. Je n’étais pas prête à faire cette démarche quand j’ai engagé la procédure de divorce ; j’avais beaucoup trop de reproches à faire à mon époux.

A ce propos, les juridictions invitent de plus en plus les couples à échanger ; à établir des accords entre eux quand il est question de garde d’enfant. À titre expérimental et jusqu’au 31 décembre 2019, une tentative de médiation est obligatoire avant toute demande de modification des décisions et conventions homologuées fixant les modalités de l’exercice de l’autorité parentale dans les TGI de Bayonne, Bordeaux, Cherbourg-en-Cotentin, Évry, Nantes, Nîmes, Montpellier, Pontoise, Rennes, Saint-Denis et Tours.

Cette démarche vise surtout à préserver l’intérêt de l’enfant.

En somme, quand on y réfléchit bien, ma résolution que je pensais inédite est mon souhait le plus fort que je formule chaque année : que mes enfants puissent être encore plus heureux et épanouis !


Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :