Comme se déroule l’audience de conciliation ?

L’audience de conciliation est la première étape du divorce : c’est le premier passage devant le juge aux affaires familiales !

En amont de cette audience, il y a la rédaction de la requête en divorce par l’avocat.

Vous ne pouvez pas rédiger cet acte tout seul : seul un avocat peut rédiger la requête en divorce. Cela se comprend car il y a plein de choses à évoquer !

Après l’envoi de la requête au tribunal, l’avocat de mon mari a répondu et nos avocats ont échangé leurs arguments jusqu’au jour du passage devant le juge.

Plusieurs mesures sont décidées dès cette première audience.

Nos points de désaccords étaient surtout sur le montant de la pension alimentaire et la garde des enfants. Il voulait à tout prix avoir les enfants (en plus d’un weekend sur deux et moitié des vacances), un mercredi tous les 15 jours. Dans notre cas, les enfants avaient trop d’activités le mercredi et je savais que mon époux ne pourrait jamais se libérer pour s’en occuper. Je m’y suis donc opposée (et ai obtenu gain de cause!).

J’ai eu connaissance de la date de passage devant le juge environ deux ou trois mois avant. J’ai eu l’impression de recevoir une date d’examen et chaque jour je tressais de peur de ne pas être prête, de ne pas avoir les bons mots devant le juge, de peur que mon avocate retranscrive mal les faits, de peur que l’avocat de mon mari ou mon mari mente…

Dans mon cas, entre l’envoi de la requête et le passage devant le juge, nous avons dû attendre 6 mois ! C’était très long…

La veille de l’audience, je n’ai pas dormi !

Je suis arrivée au tribunal avec une heure d’avance : j’avais hâte d’en finir !

J’étais fatiguée et malgré les mots rassurants de mon avocate juste avant l’audience, je n’arrivais pas à prendre du recul ni même à retrouver mon calme. A l’époque, même les techniques de Yoga n’ont pas su être assez performantes !

Je me suis entretenue seule avec le juge dans son bureau (car l’audience de conciliation n’est pas publique). Le juge était une femme, elle était calme et voulait se montrer très à l’écoute. Elle m’a demandée si je voulais toujours divorcer et si je rencontrais de graves problèmes en particulier avec mon ex.

Je n’ai pas réussi à lui répondre, j’ai fondu en larmes…

Elle m’a expliqué que mon avocate développera pour moi et m’a invité à sortir et à demander à mon époux de rentrer. L’entretien de mon époux a été encore plus bref.

Nous sommes alors tous rentrés dans la salle (mon avocate, mon mari et son avocat).

Le juge a demandé si nous étions d’accord sur quelques points. Ce qui était le cas notamment mon mari me laissait le domicile. Mais il n’a pas voulu accepter le divorce.

Pour les points de désaccord, mon avocate a été entendue en première, puis celle de mon mari.

Le juge m’a posé des questions par rapport aux enfants pour comprendre pourquoi je m’opposais au fameux mercredi pour Monsieur. Je lui ai expliqué en détail l’organisation des enfants et mon avocate a appuyé sur les éléments qui font mal à savoir que mon mari serait incapable de gérer les activités des enfants notamment à cause de son travail.

Mon mari a été calme et sur les conseils de mon avocate, j’étais aussi très calme.

Après une petite demie-heure d’audience, nous sommes tous sortis de la salle. La décision du juge n’est pas connue tout de suite : il fallait encore attendre 3 semaines…

Après la décision, la procédure de divorce est encore longue.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑